Vous êtes ici : Accueil > Culture > Expositions-conférences > MASQUES DE JADE MAYA
Publié : 13 février 2012
Format PDF Enregistrer au format PDF

Pinacothèque de Paris

MASQUES DE JADE MAYA

du 26/01 au 10/06/2012

Marc Restellini, le directeur de la Pinacothèque, et Sofía Martínez Del Campo Lanz, commissaire de l’exposition, restauratrice et coordinatrice du projet Máscaras Funerarias à l’Institut National d’Anthropologie et d’Histoire de Mexico, présentent un ensemble de pièces de mobilier funéraire retrouvés dans la jungle, dans les sépultures de la noblesse maya au sud-est du Mexique depuis plusieurs décennies, et notamment 12 masques originaux découverts en fragments dans les tombeaux des souverains.

Ces merveilles en mosaïque de jade, datant de la période classique maya, (250-900 de notre ère) mêlaient les traits des dignitaires à ceux du dieu miraculeux du maïs, ils ont été patiemment recomposés et restaurées depuis 10 ans. Le jade dans la civilisation maya est étroitement lié au ciel, à l’eau source de vie, la fertilité et la permanence. Il est symbole de renaissance, du souffle de la vie.

Ces masques éblouissants, dont près de 40 ont été retrouvés, permettaient aux dignitaires, de s’identifier au dieu du maïs dans leur voyage vers l’au-delà avant leur renaissance. Car aux yeux des mayas, le visage renfermait l’essence même de l’individu. Et le jour de la mort était pour eux le jour le plus important de leur vie, les dignitaires préparaient ce jour et leur monument funéraire une bonne partie de leur existence. Cet artisanat extraordinaire, a été perdu avec la disparition de la civilisation maya. L’exposition parisienne montre ces masques comme ils devaient être durant la période classique.

Voir en ligne : Site de la pinacothèque