Vous êtes ici : Accueil > Numérique éducatif > Usages pédagogiques en cours > Le nuage de mots, pour comprendre et s’exprimer

Documents joints

Publié : 29 avril
Format PDF Enregistrer au format PDF

Le nuage de mots, pour comprendre et s’exprimer

Des outils pour des usages pédagogiques. Sept idées pour les classes de langue.

Le nuage de mots est un outil pédagogique que les enseignants peuvent décliner sous différentes formes, lesquelles s’adaptent à toutes les activités langagières du CECRL.

Il est réalisable à partir de plusieurs sites :
- www.wordart.com ( anciennement www.tagul.com)
- www.tagxedo.com
- www.nuagesdemots.fr

Les fonctionnalités des sites mentionnés sont sensiblement les mêmes et vous pourrez donc :
- importer des mots / expressions
- choisir une forme et une police
- agir sur la taille des mots
- déterminer les couleurs

Tous ces sites sont gratuits et leur usage est simple : vous pourrez télécharger et sauvegarder très facilement vos créations de nuages. Nous proposons ici quelques idées exploitables en cours d’espagnol, et de langues vivantes plus généralement.

Le contrôle des connaissances et des acquis ( la reprise)

Les premières minutes de cours ont souvent pour objectif de savoir restituer ce qui a été vu lors de la séance précédente.
Les enseignants peuvent dans ce cas recourir au nuage de mots, dans lequel les mots-clé apparaîtront : les élèves ont alors un support pour leurs futures prises de parole.

L’idée de “défi” est souvent efficace : il est motivant pour la classe d’essayer de regrouper un maximum de mots du nuage pour énoncer l’intérêt d’un document écrit, oral, audiovisuel ou iconographique. Un élève peut être sollicité pour barrer les mots au tableau au fur et à mesure qu’ils sont utilisés par ses camarades.

Dans le cas de figure de la reprise, les nuages de mots peuvent être créés à partir des expressions que les élèves seront capables de restituer suite à la lecture d’un texte, à l’écoute d’un enregistrement ou au visionnage d’une vidéo.

Voici 2 exemples :

- en 3ème, suite à l’écoute d’une conversation entre un élève et la conseillère d’orientation, les élèves ont noté le vocabulaire suivant et l’ont utilisé à l’oral pour restituer le dialogue.

- en 5ème, dans le cadre d’une séquence sur les fêtes de fin d’année, les élèves ont utilisé les verbes spécifiques des fêtes pour détailler la spécificité de Noël et du jour de l’An en Espagne.


Une aide à la compréhension et à l’expression

Avant de découvrir un document oral ou écrit, il est possible de donner à la classe quelques mots dans un nuage : celui-ci va permettre aux élèves d’accéder plus facilement au sens du document étudié. Ils pourront effectivement maintenir et concentrer leur attention précisément sur les mots du nuage.

De la même façon, la forme du nuage choisie par l’enseignant est importante et ne doit pas être le fruit du hasard. Il est également possible d’envisager que les élèves eux-mêmes proposent les mots à importer dans le nuage et que la création de celui-ci se fasse de manière à la fois autonome et collaborative.

Pour des débutants en collège, l’étude d’un poème en espagnol peut s’avérer difficile : l’exemple du nuage ci-dessous a permis de “décomplexer” la prise de parole, et de présenter de manière simple le texte poétique de Pablo Neruda.

La forme choisie incite la classe à voir le sentiment amoureux comme thème du poème.

Autres exemples d’entrée dans des textes littéraires par les nuages de mots dans cet article.


L’accès au lexique et sa compréhension

L’outil dont nous parlons peut également s’avérer productif pour faire apparaître des champs lexicaux. Comme il a été souligné en introduction, il est possible de déterminer les couleurs des mots : ainsi, on fait apparaître différents champs sémantiques de couleurs différentes.

Les élèves seront amenés à s’interroger sur le regroupement des mots de la même couleur et par conséquent, pourront s’exprimer sur les grands thèmes d’un document.
Sur le poème de Pablo Neruda, les élèves pourront repérer les champs lexicaux de la nature et de l’amour grâce au nuage de mots :

Pour les grands débutants, le nuage de mots peut être une entrée dans le vocabulaire inconnu : par exemple en 5ème lors de la découverte de la famille.
Celui-ci fut proposé aux élèves suite au visionnage d’une vidéo dans laquelle un enfant espagnol présente sa famille recomposée : notre outil permet donc de fixer le vocabulaire entendu et vu, et surtout d’éviter de traduire en français les mots.

Le jeu des intrus

Pour cette activité, il s’agit d’attirer l’attention les élèves sur une liste de mots dans laquelle figurent un ou plusieurs intrus. Pour les grands débutants en collège, on peut penser à mélanger des mots de différentes langues afin de les amener à identifier les termes espagnols et à les familiariser avec la phonologie. Il est possible de procéder de la même façon, en mélangeant cette fois des célébrités hispanophones et d’autres
qui ne le sont pas.

Cette activité peut se décliner sous différentes formes selon les objectifs de l’enseignant ( personnages historiques, protagonistes de films …)

Les repérages de verbes

Après l’étude de certains documents, un professeur peut mettre en valeur grâce au nuage de mots des repérages à effectuer par les élèves pour la conjugaison, par exemple.
Comme dans le cas des champs sémantiques, il s’agit d’agir sur la couleur des mots dans le but d’attirer l’attention des élèves sur des points particuliers.
L’exemple qui suit regroupe des verbes de la routine quotidienne et tend à classifier les verbes selon leurs particularités : verbes réguliers, irréguliers ( seulement à la première personne ou totalement), pronominaux, à diphtongue et pronominaux.

Une aide à l’expression écrite

Certains de nos élèves éprouvent des difficultés à rédiger un court texte. Le nuage de mots peut dans ce cas servir de support à l’expression écrite : l’angoisse de la page blanche s’amoindrit. L’élève sera guidé dans son travail par une liste de noms, verbes, adjectifs ou expressions.

Une idée de projet mené par les élèves

Il est possible d’initier les débutants à la création de nuages de mots : ceux-ci deviendront des supports à l’expression orale en continu, par exemple.
En salle informatique, les élèves sont mis en activité et importent des mots-clé pour se présenter (nom,prénom, âge, nationalité, langues parlées, description physique …) ou pour présenter un personnage du monde hispanophone avec les mêmes caractéristiques. Le travail peut être sauvegardé sur clé USB. De retour en classe, les élèves viennent se présenter ou parler de leur personnage à partir des mots du nuage.
Le reste du groupe peut être sollicité pour vérifier que toutes les expressions ont été utilisées.

On peut également envisager que les élèves préparent un nuage de mots contenant les termes les plus marquants d’un document abordé : à partir des différents travaux d’élèves et après la mise en commun des différents mots, l’accès au sens se fera plus facilement et les élèves auront gagné en autonomie dans leur approche des documents proposés. Ces créations de nuages peuvent parfaitement servir en début de cours, pour le contrôle des connaissances et des acquis.

C. Bouffaré - mars 2018

Version PDF de l’article

Portfolio automatique :