Vous êtes ici : Accueil > Culture > Adiós, Gabo
Publié : 30 avril 2014

Adiós, Gabo

Le monde a rendu un hommage unanime au grand écrivain colombien Gabriel García Márquez, prix nobel de littérature en 1982, décédé le 14 avril 2014 à México à l’âge de 87 ans. Cette page en témoigne, où se succèdent des hommages de personnalités aussi différentes voire opposées que celles de Barack Obama, Rafael Correa ou Shakira :

http://www.eltiempo.com/cultura/libros/ARTICULO-WEB-NEW_NOTA_INTERIOR-13846969.html

Cet événement peut être l’occasion de parler en classe de ce qui fait se réunir la communauté des opinions autour d’un homme n’ayant jamais cherché le consensus, ni dans sa vie ni dans son œuvre et ayant ridiculisé plus d’une fois l’image des hommes de pouvoir.

On pourra faire lire aux élèves les premières lignes de ses œuvres ici regroupées :
http://www.semana.com/especiales/gabriel-garcia-marquez/primeros-parrafos-de-sus-obras.html

On peut aussi étudier la relation faite de fascination et rejet que l’écrivain a toujours entretenue avec le pouvoir dans la perspective du travail du cycle terminal.
http://www.semana.com/especiales/gabriel-garcia-marquez/gabo-y-el-poder.html

A redécouvrir aussi, le scénario écrit par G.G. Márquez pour le film mexicain "María de mi corazón"

Scénario : http://elpais.com/diario/1981/05/05/opinion/357861609_850215.html


La vida de Gabo



Gabo habla de su apego al Caribe